WALA Arzneimittel
Ratgeber Kindergesundheit - Schulzeit

L'enfance

nouveaux défis, nouveaux repères

Pendant la période entre l'apparition des dents permanentes et la puberté, le corps de votre enfant se stabilise de plus en plus. La réflexion sur le monde devient un sujet majeur – la scolarité peut débuter et avec elle de nouveaux repères auxquels votre enfant va se référer. Il fait le premier pas vers l'autonomie, commence à se détacher du noyau familial bien gardé, et doit s'imposer dans sa classe. Les nombreuses impressions et divers défis forgent son courage, sa vie sentimentale et ses états d'âme. C'est pourquoi un écolier peut parfois sembler tendu et vulnérable. Notamment vers 9 et 10 ans, de nombreux parents constatent que leur enfant s'éclipse et semble anxieux ou triste.

Le sommeil

Nervosité et troubles du sommeil chez l'enfant

Même si l'enfant scolarisé gère mieux les stimulations extérieures et médias qu'un nourrisson et un enfant en bas âge, une surexposition peut le rendre nerveux et causer des troubles du sommeil. De plus, certains enfants sont exposés à une obligation de réussite qui les dépasse tout simplement.

Comment traiter la nervosité et les troubles du sommeil ?

Plus d'espaces de liberté.
Observez le quotidien de votre enfant avec les yeux d'une personne extérieure : quels rendez-vous, quelles exigences sont véritablement indispensables ? Est-ce que votre enfant dispose d'assez d'espaces de liberté pour jouer et pour développer sa propre créativité ? Notamment ces moments spontanés sont indispensables au repos psychique et au bon développement.

De la détente avant de se coucher.
Les instants avant d'aller au lit sont d'une grande importance et influencent sur la qualité du sommeil. Les enfants plus jeunes adorent écouter une histoire avant de s'endormir. Les contes, par exemple, permettent à l'enfant à se confronter en images avec des forces bienveillantes et malveillantes dans un monde différent du nôtre. Les enfants un peu plus âgés s'intéressent davantage aux histoires d'aventure et biographiques qu'ils commencent à lire ensuite tout seuls. Passez ensemble en rétrospective la journée passée : Qu'est ce qui a été bénéfique pour moi, et pour quel évènement suis-je reconnaissant ? Qu'est ce qui aurait pu être mieux ? Comment pourrais-je réussir mieux la prochaine fois ?

Si votre enfant adore le bain, vous pouvez lui proposer le soir un bain complet ou un bain de pieds avec quelques gouttes d'huile essentielle de lavande ou simplement lui frictionner les bras avec une huile essentielle de lavande – chacune de ces applications saura le détendre. Une infusion à base de houblon, de millepertuis perforé, de lavande et de mélisse – à parts égales – peut favoriser le retour au calme. Si votre enfant n'aime pas les infusions, un verre de jus tiède fera également l'affaire.

Tempérament ou hyperactivité ?

Qu'un enfant soit extrêmement agité ou exprime uniquement son tempérament vif n'est pas facile à déterminer. Si vous vous faites du souci, cherchez le dialogue avec des éducateurs ou les enseignants de l'enfant, ou demandez conseil au pédiatre.

Le ventre

Mal de ventre et nausées chez l'enfant

Tout comme c'est le cas chez l'enfant en bas âge, les maux de ventre chez l'enfant scolarisé sont des symptômes fréquents et ambivalents. Gastro-entérites, allergies alimentaires ou maladies infantiles peuvent provoquer des maux de ventre tout comme un surmenage psychique et physique et des évènements irritants.
Chez une fille entre 11 et 15 ans, ces symptômes peuvent signaler l'arrivée des premières règles. Voir également le chapitre Puberté.

Maux de ventre et nausées – quand faut-il aller consulter un/une médecin ?

  • En cas de manifestations désagréables intenses, non élucidées ou persistantes
  • Lorsque votre enfant est capable d'indiquer l'endroit précis de la douleur sur son ventre au lieu de pointer de manière aléatoire sur son nombril
  • Lorsqu'un mouvement spontané lui fait mal, par exemple s'il marche le dos courbé ou s'il évite tout mouvement
  • Lorsqu'il vomit suite à d'importants maux de ventre
  • Lorsqu'il est étonnamment pâle
  • Lorsque les douleurs s'intensifient de manière à ce que l'enfant interrompe toute activité
  • Lorsqu'une fièvre intense, un souffle court ou tout autre symptôme laissant soupçonner une maladie plus grave se manifestent accompagnés de maux de ventre

Comment traiter les douleurs au ventre et les nausées ?

De la chaleur et de l'amour.
Une bouillotte ou un sachet rempli de noyaux de cerises s'avère toujours efficace. Vous pouvez masser le ventre de votre enfant dans le sens horaire, vous répartissez ainsi la chaleur bienfaisante et stimulez le mouvement intestinal.

Les conseils donnés ici de manière générale ne permettent pas d'effectuer un auto-diagnostic ou un traitement médical. Ils ne remplacent en aucun cas une visite médicale.

Cela pourrait vous intéresser