WALA Arzneimittel
Ratgeber Kindergesundheit - Fieber

La fièvre chez l'enfant

La fièvre fait partie de l'enfance

La fièvre est importante. La fièvre aide votre enfant malade à guérir. Car des températures élevées permettent au corps de se défendre activement contre les agents pathologiques. Et puisque les enfants sont souvent malades, la fièvre fait partie de l'enfance comme l'écorchure sur le genou. Mais de nombreux parents angoissent quand leur enfant souffre d'une fièvre. Une visite sur quatre chez le pédiatre concerne des températures élevées. Quand faut-il adopter des mesures de précaution ? Comment peut-on soulager une fièvre ? Notre guide vous accompagne vous et votre enfant fiévreux avec de précieux conseils.

La fièvre chez l'enfant – quand faut-il aller consulter un/une médecin ?

Il faut observer un enfant fiévreux.

Pour pouvoir évaluer une fièvre au mieux, il est important que vous observiez l'état général de votre enfant. Il y des enfants qui, même en cas de température élevée, ne sont que peu affectés. D'un autre côté, un enfant ayant une température très peu élevée peut se sentir très malade. C'est votre expérience personnelle qui entre maintenant en jeu. S'il s'agit de leur premier enfant, les parents consultent en règle générale un/une médecin, car ils n'arrivent pas encore à évaluer correctement une maladie fébrile. D'une manière générale : plus un enfant est jeune, notamment dans la première année de sa vie, plus rapidement vous devriez aller consulter un/une médecin.

  • En cas de manifestations désagréables intenses, non élucidées ou persistantes
  • Une fièvre qui se manifeste lors des trois premiers mois de la vie doit faire l'objet d'une consultation médicale
  • Lorsque la fièvre est supérieure à 39 °C ou persiste
    au-delà de deux à trois jours
  • En cas de convulsions fébriles
  • Si vous avez un mauvais pressentiment

Tolérer la fièvre

La fièvre est un signe que votre enfant est en pleine confrontation. Peut-être s'est-il refroidi, peut-être souffre-t-il d'un surmenage physique ou psychique, peut-être qu'une blessure due à une écharde s'est infectée, peut-être s'est-il contaminé avec des virus ou bactéries. Des recherches ont démontré que les virus se multiplient sensiblement moins rapidement lorsqu'ils sont exposés à de températures plus élevées, et qu'une fièvre peut ainsi jouer un rôle positif lors de la lutte contre les maladies dues aux virus. Par contre, les tentatives d'abaisser une fièvre peuvent influencer le cours d'une maladie de manière défavorable. C'est pourquoi vous devriez tolérer la fièvre au début. Notamment dans la première phase, quand votre enfant frissonne, vous pouvez aider le corps à générer de la chaleur : avec une deuxième couverture, une bouillotte, des chaussettes en laine et une infusion. Bien boire est maintenant indispensable, car votre enfant a maintenant un grand besoin en liquide à cause de sa température élevée.

Abaisser la fièvre

Lorsque la température corporelle monte au-dessus de 39 °C, ou lorsque votre enfant est particulièrement épuisé, vous pouvez abaisser la fièvre en douceur. Veuillez entreprendre des mesures pour abaisser la fièvre uniquement lorsque les mollets et les pieds sont chauds au toucher. Cela veut dire que le corps de votre enfant est prêt à déclencher la thermolyse.

Que nous dit la température ?

En cas de température au-dessus de 38,5 °C chez le nourrisson jusqu'à six mois – on parle de fièvre. L'intensité d'une fièvre ne révèle pas la sévérité de la maladie. Fiez-vous maintenant plus à votre capacité d'observation qu’à votre thermomètre : surveillez votre enfant, prenez le temps pour l'accompagner.

Comment traiter la fièvre chez votre enfant ?

Boire en abondance.
De préférence des infusions ou de l'eau. Manger n'est pas indispensable maintenant, car la digestion demanderait inutilement trop d'efforts à votre corps. L'appétit de votre enfant reviendra après la guérison et rattrapera rapidement une éventuelle perte de poids.

Du calme.
Rester couché au lit ou sur le canapé. Au lieu d'écouter de la musique, de jouer sur le téléphone portable ou de regarder la télé, votre enfant devrait, si possible, retrouver le calme absolu. Restez en sa présence, racontez ou lisez-lui une histoire. Et même lorsque la fièvre a disparu, votre enfant devrait pouvoir rester à la maison deux autres journées. Voire également :
Quel environnement pour un enfant malade ?

Lavages et eau citronnée

Lorsque les bras et les jambes sont froids, vous pouvez laver l'enfant à partir de 3 mois avec une eau citronnée tiède.

Comment procéder au lavage
Diluez le jus d'un citron non traité avec 1 à 2 litres d'eau tiède. Vous pouvez inciser l'écorce du citron avec un couteau de cuisine et le faire tremper dans l'eau, pour que l'huile du citron puisse s'échapper. Pour l'application, la température de l'eau citronnée devrait rester seulement 2 degrés en dessous de la température corporelle. Lavez votre enfant de la tête aux pieds avec précaution, séchez immédiatement chaque partie du corps de votre enfant et recouvrez-le immédiatement.

Enveloppements des mollets chez l'enfant

Chez l'enfant à partir de 6 mois, vous pouvez faire baisser la fièvre avec des enveloppements des mollets. Mais ne veuillez utiliser un enveloppement pour baisser une fièvre que lorsque la fièvre ne monte plus et s'est stabilisée. Veillez à ce que les pieds soient chauds avant d'appliquer les enveloppements.

Fonctionnement d'un enveloppement des mollets
Versez le jus d'un citron dans un saladier rempli d'eau chaude (environ 2 degrés en dessous de la température corporelle actuelle). Trempez deux linges en coton ou en lin dans ce mélange, essorez-les de manière à ce qu'ils ne gouttent plus et enveloppez chaque mollet d'un linge en le recouvrant depuis la cheville jusqu'au genou. Enveloppez les jambes ensuite dans une serviette sèche et laissez agir l'enveloppement pendant 10 minutes environ. En cas de besoin, vous pouvez répéter l'application deux fois en respectant un intervalle d'une demi-heure entre chaque enveloppement.

Les conseils donnés ici de manière générale ne permettent pas d'effectuer un auto-diagnostic ou un traitement médical. Ils ne remplacent en aucun cas une visite médicale.

Cela pourrait vous intéresser