WALA Arzneimittel
Guide grossesse et allaitement - Période post-natale et allaitement

Période post-natale et allaitement

Créer un lien et instaurer la confiance

Juste après leur naissance, la plupart des nouveau-nés cherchent instinctivement le sein – c'est le début de la période de l'allaitement. Accordez-vous le temps pour le changement sur le plan physique comme psychique qui accompagne la période post-natale. Lors des six à huit premières semaines, votre corps récupère de l'accouchement, entre votre enfant est vous s'installe un rythme très spécial. Tandis que la grossesse a été entièrement placée sous le signe de la détente, la période de l'allaitement est marquée par la consolidation et l'attachement.

Les nombreux avantages du lait maternel

Le lait maternel est spécialement adapté pour répondre aux besoins spécifiques de votre bébé. En allaitant votre enfant, il reçoit une composition idéale de lipides, de protéines, de glucides, de vitamines, de sels minéraux et d'anticorps. Vous offrez au nouveau-né simultanément une protection efficace, car le lait maternel prévient les allergies.

Mais allaiter est bien plus que nourrir son bébé avec du lait maternel. Le contact physique entre vous et votre bébé permet d'instaurer une confiance profonde et l'épanouissement harmonieux de votre enfant. La tétée renforce en outre sa mâchoire, ses lèvres et sa langue, ainsi que les muscles au niveau de la tête et le cou. Elle stimule le positionnement correct des dents et de la mâchoire. Et puisque téter constitue un certain effort pour l'enfant, il s'endort bien plus facilement. Le sommeil est primordial pour vous comme pour votre bébé, et vous saurez profiter de chaque phase de récupération, notamment pendant les premières semaines. Un autre avantage de l'allaitement : vous pouvez nourrir votre bébé à tout moment et n'importe où avec une alimentation parfaitement tempérée.

Période post-natale et allaitement

Allaiter correctement – quelles sont les bonnes pratiques ?

Gagner en confiance

Lors de la période post-natale, prenez du temps et cherchez un endroit calme pour allaiter votre bébé. Expliquez à votre partenaire ou aux frères et sœurs plus âgés que ce calme est nécessaire pour vous et le bébé. C'est la seule manière pour trouver avec votre enfant un rythme qui fait du bien à vous deux. Chaque jour, vous gagnerez davantage d'assurance.

La mise au sein du bébé

Il existe de nombreuses positions à adopter pour allaiter son bébé, mais un seul conseil pour éviter les tensions : tournez l'enfant vers vous et pas l’inverse. Essayez de trouver la position parfaite dans laquelle votre bébé peut tourner tout son corps contre le vôtre. Ainsi, il épousera parfaitement vos formes et atteindra le mamelon sans effort. Pour ménager votre sein, le bébé devrait prendre l'aréole entière dans sa bouche.

WALA Aconit Schmerzöl

Combien de temps devrait durer une tétée sur chaque sein ?

Laissez téter votre enfant sur les deux seins, mais ne changez pas de sein trop tôt. Car c'est seulement après trois à cinq minutes que le lait plus liquide et désaltérant devient un lait nourrissant et riche en calories. Puis, la lactation est stimulée de manière optimale lorsque l'enfant vide le sein. Et si votre bébé boit moins sur le deuxième sein, il ne faut pas s'inquiéter. Proposez-lui simplement le deuxième sein en premier lors de la prochaine tétée. Si vous n'êtes pas sûr du sein que votre bébé devrait prendre, vous pouvez marquer la bretelle de votre soutien-gorge avec un bandeau par exemple.

Par ailleurs :
il est tout à fait normal que votre bébé perde les premiers jours après l'accouchement jusqu'à sept pour cent de son poids de naissance. En deux semaines, il aura rattrapé les grammes perdus.

L'entretien des seins

Vos seins sont désormais très sensibles aux changements de la température. Gardez votre torse bien au chaud et protégez-le des courants d'air, même en été. Mais : la chaleur humide causant des infections et inflammations, pensez à bien laisser sécher les résidus de lait et de salive après chaque tétée. Tant que le lait s'écoule, des coussinets d'allaitement lavable en laine, en soie ou en coton seront parfaitement utiles. Pensez à remplacer les coussinets d'allaitement humides.

L'alimentation durant la période post-natale et durant l'allaitement

Mangez ce dont vous avez envie, mais veillez à ce que les aliments soient nourrissants, frais et de qualité supérieure. Ne boudez pas les produits laitiers, car vous comme votre bébé avez maintenant un grand besoin en calcium. Certains enfants, dont les mères consomment des flageolets, de l'oignon, de l'ail, du chou et de la choucroute réagissent avec des flatulences, d'autres les digèrent sans problème. Avec le temps, vous connaîtrez les aliments qui feront du bien à votre enfant et ceux que vous devriez bannir temporairement de votre alimentation.

Et si l'allaitement ne réussit pas tout de suite ?

Pas de panique

Trop peu de lait, trop de lait, des nerfs à vif ou le moral bas – les crises durant l'allaitement sont tout à fait normales. N'hésitez pas à demander de l'aide.

Trop peu de lait ?

L'épuisement et le stress peuvent altérer la montée de lait. Créez un environnement calme pour allaiter votre enfant. Après avoir donné le sein à votre bébé, massez le sein avec une huile de qualité supérieure en évitant les mamelons. Est-ce que vous mangez et buvez en quantités suffisantes ? Une malnutrition peut également réduire le débit de lait. Préparez chaque jour une grande quantité d'infusion « Montée de lait », et essayez les boules « Montée de lait » aussi délicieuses et caloriques afin de stimuler le débit de lait.

Pas de panique

Trop de lait ?

Une trop grande quantité de lait peut être gênante, car elle génère une pression douloureuse dans les seins. Mangez et buvez un peu moins, préparez-vous une infusion à base de feuilles de sauge et de menthe poivrée qui saura freiner la montée de lait. En cas de forte douleur due à la pression, vous pouvez masser votre sein pour faire écouler un peu de lait. Ce geste vous permet d'éviter tout engorgement mammaire, voire même une mastite. Veuillez vous adresser à votre maïeuticien/-ne et/ou à votre médecin pour discuter d'autres mesures à prendre.

Recette – Boules « Montée de lait »

Faire dorer 250 g de blé, 150 g d'orge et 100 g d'avoine (finement broyés) avec une poignée de noix de cajou dans une poêle, ajouter 150 g de beurre froid et mélanger avec 150 g de sucre de canne ou de miel.
Former à partir de cette pâte de petites boules avec un peu d'eau (d'un diamètre de 2 cm), et savourer chaque jour 2 à 3 boules.

Recette – Infusion « Montée de lait »

1 part de graines de cumin ou d'anis et de graines de fenouil
1 part de houblon
1 part de feuilles de mélisse
1 part de fleurs de sureau

Écraser deux cuillères à café de ce mélange au mortier (pour que les huiles essentielles parfument l'infusion), ajouter 1/4 de litre d'eau bouillante, couvrir et laisser infuser pendant 10 minutes, filtrer et sucrer en cas de besoin. Nous recommandons de boire trois grandes tasses au maximum, réparties sur toute la journée.

Se soigner en douceur

Manifestations désagréables pendant la période post-natale et pendant l'allaitement

Manifestations désagréables pendant la période post-natale et pendant l'allaitement

Tensions douloureuses pendant l'allaitement

Le fait de porter votre bébé et d'adopter une position assisse peu ergonomique peut causer des tensions au niveau du cou, de la nuque et des épaules. De nombreuses jeunes mères se plaignent en outre de douleurs au niveau du sacrum. Une friction avec une huile de très grande qualité procure chaleur et détente aux zones affectées, soulage les douleurs et détend les muscles. Afin d'éviter toute mauvaise position, vous devriez adopter une position d'assise correcte lors de l'allaitement et, le cas échéant, allaiter en position allongée. Des porte-bébés adaptés soulagent en plus votre dos et celui de votre partenaire.

Vous trouverez des informations sur le développement de votre bébé et sur le traitement d'éventuelles maladies dans la rubrique «Guide – Santé des enfants ».

Les conseils donnés ici de manière générale ne permettent pas d'effectuer un auto-diagnostic ou un traitement médical. Ils ne remplacent en aucun cas une visite médicale.

Cela pourrait vous intéresser