WALA Arzneimittel
Guide – Rhume et refroidissement

Guide – Rhume et refroidissement

C'est une question de chaleur et pas de froid

Le terme « refroidissement » laisse penser que le froid est responsable d'une toux, d'un rhume, d'une pharyngite ou de douleurs des oreilles. Mais le froid n'est pas le seul responsable de ces maladies. Il peut par contre affaiblir le système immunitaire et faciliter ainsi aux virus de refroidissement l'accès par le nez ou par la bouche. C'est le début d'une infection grippale. La chaleur est indispensable dans toutes les phases d'un refroidissement, afin de soulager les symptômes ou de prévenir un refroidissement.

En cas de refroidissement, la chaleur devient votre source d'énergie

Tant que votre intérieur maintient une certaine chaleur, vous pouvez affronter le froid extérieur. Durant le semestre hivernal, les températures basses, la pluie, la neige ou les vents froids mettent votre système de thermorégulation à l'épreuve. Afin de pouvoir maintenir la température interne à 37 °C dans de telles conditions, la circulation sanguine dans les bras, dans les jambes et dans les muqueuses de la gorge, du nez et du larynx marche au ralenti. Votre système immunitaire n'y peut plus travailler de manière optimale : vous êtes alors exposé à une infection. Si vous ne restez pas au chaud maintenant et si vous séchez progressivement vos muqueuses par l'air chauffé, les virus de refroidissement s'installeront avec aisance. Ils pénètrent dans le corps via la bouche et le nez, et y déclenchent les symptômes classiques d'un refroidissement : mal de gorge, rhume ou toux. Il s'agit de réactions utiles de votre corps afin de se débarrasser de ces agents pathogènes. Ce sont des signaux qu'il vous envoie pour que vous puissiez vous occuper activement de votre propre système de thermorégulation.

Le stress, les soucis ou des efforts excessifs – une sorte de refroidissement psychique – peuvent affaiblir votre système de thermorégulation et favoriser une infection. C'est pourquoi il est important que vous veilliez lors des premiers signes d'un refroidissement à votre chaleur intérieure, que vous ralentissiez et que vous vous accordiez davantage des instants de détente.

Votre système de thermorégulation individuel

Pour l'humain, la chaleur est indispensable au bien-être physique comme psychique : elle se mesure avec un thermomètre, mais elle s'exprime de multiples autres manières au sens littéral : on parle alors de « chaleur humaine » en lien avec des relations entre les gens, ou alors on « brûle d'impatience » en vue d'un évènement attendu depuis longtemps. La chaleur vit en nous, elle se diffuse jusqu'au bout des oreilles, et elle nous permet d'entrer en contact avec l'environnement. C'est un système ordonné et rythmé – un système de thermorégulation – qui génère de la chaleur, qui la répand dans le corps et qui la diffuse vers l'extérieur. Chaque humain peut réguler sa température corporelle de manière individuelle.

Dans ce contexte, le terme « refroidissement » a une signification plus profonde et peut être traité par une approche holistique.

Les conseils donnés ici de manière générale ne permettent pas d'effectuer un auto-diagnostic ou un traitement médical. Ils ne remplacent en aucun cas une visite médicale.

Cela pourrait vous intéresser