WALA Arzneimittel
Guide santé des femmes - Cystite

Cystite

Essentiellement une affaire de femmes

Toutes celles qui ont déjà souffert d'une cystite reconnaissent les symptômes tout de suite : une légère douleur en urinant qui se transforme rapidement en une forte envie d'uriner, s'accentuant de brûlures et de douleurs spasmodiques, annonce une inflammation aiguë de la vessie (cystite). Une infection bactérienne en est souvent l'origine, mais des irritations de la vessie causées par des maladies métaboliques ou un stress émotionnel peuvent aussi être les facteurs déclencheurs. Une femme sur deux souffre au moins une fois d'une cystite au cours de sa vie – chez les hommes la pathologie survient bien moins souvent, car leur urètre est plus long et leur vessie, de ce fait, moins sensible.

Elle se manifeste notamment en cas de bouleversements sur le plan personnel

Les bouleversements sur le plan personnel atteignent également la psyché et les voies urinaires chez les femmes assujetties réagissent d’une manière particulièrement sensibles. Certains soucis remontent littéralement jusqu'aux reins. Chez les jeunes femmes ou les femmes à la ménopause, les cystites peuvent survenir de manière répétitive.

Quels sont les facteurs qui favorisent une cystite ?

Quels sont les facteurs qui favorisent une cystite ?

De nombreux facteurs extérieurs ou un chamboulement de l'équilibre physique peuvent favoriser des troubles vésicaux, voire une infection. Par exemple :

  • une faiblesse immunitaire soudaine ou généralisée
  • une hypothermie causée par des vêtements pas assez chauds, des pieds froids chroniques ou des vêtements mouillés
  • une trop faible absorption de liquide, et par conséquent une purge insuffisante de la vessie et des voies urinaires
  • des changement hormonaux durant la puberté, la grossesse ou à la ménopause
  • des maladies métaboliques comme le diabète

Les symptômes typiques d'une cystite :

  • douleurs et brûlures en urinant
  • envie pressante d'uriner, mais seulement quelques gouttes tombent
  • des douleurs spasmodiques dans le bas-ventre

Cystite – quand faut-il aller consulter un/une médecin ?

  • En cas de manifestations désagréables intenses, non élucidées ou persistantes
  • En cas d'envie pressante d'uriner, de fièvre, de douleurs au niveau du bas-ventre, de douleurs au niveau du dos ou en cas de présence de sang dans l'urine
  • Si vous êtes enceinte. Car les bactéries dans la vessie peuvent migrer jusqu'aux reins, causer une inflammation du bassinet et être à l'origine de complications graves pendant la grossesse

Que faire en cas de cystite ?

Combiner des applications internes et extérieures

Boire en abondance
Boire en abondance signifie absorber 1,5 litre au moins (2 à 3 litres lorsqu'il fait chaud ou en cas de fièvre) par jour. Si vous buvez des infusions, vous apportez à votre corps simultanément une chaleur bienfaisante et les propriétés thérapeutiques de plantes médicinales, ayant un effet antispasmodique sur votre vessie.

Recette pour la préparation d'une infusion diurétique*

Mélanger 1 cuillère à café de prêle des champs (disponible en pharmacie/droguerie) avec de l'eau froide, couvrir et laisser bouillir pendant 10 minutes, puis filtrer après 5 minutes supplémentaires. Pour pouvoir procéder à une thérapie de purge, veuillez boire chaque jour deux tasses d'infusion suivies de 1 à 2 litres d'eau au moins, répartis sur la journée.

*Birgit Bahlmann (édit.) Pflege daheim (Se soigner à la maison). Édition Salumed 2010

Prenez le temps

Médicaments efficaces

Différentes plantes médicinales se sont avérées efficaces pour le traitement d'une cystite, comme la prêle des champs et l'achillée millefeuille. Nos médicaments contiennent également ces plantes. Consultez un spécialiste dans une droguerie ou dans une pharmacie, et laissez-vous conseiller de manière compétente.

Rester toujours bien au chaud

La thermorégulation joue un rôle central en cas de cystite. En été, la chaleur ne devrait pas passer au deuxième plan car, notamment lors de la saison des baignades, de nombreuses femmes attrapent froid à cause de vêtements de natation mouillés. C'est pourquoi vous devriez garder la zone vésicale et lombaire toute l'année bien au chaud. Et n'oubliez pas vos pieds, car la température des pieds favorise la thermogenèse dans le bas-ventre. Des bains de pieds chauds et des chaussettes épaisses constituent de ce fait des mesures efficaces, afin de fortifier la zone vésicale sensible aux températures.

Un enveloppement de la vessie avec de l'huile essentielle d'eucalyptus soulage les manifestations désagréables aiguës, comme les brûlures et douleurs spasmodiques.

Comment appliquer un enveloppement pour la vessie

  • Sur un mouchoir en tissu, ou un morceau de tissu aux mêmes dimensions en coton ou en soie, verser 9 gouttes d'une huile essentielle d'eucalyptus à 10 % de principes actifs de qualité supérieure
  • Insérer le tissu, appelé tissu de transfert, dans un sachet en plastique (alimentaire) et le chauffer pendant 2 minutes environ dans une bouillotte pliée (ou entre eux petites bouillottes)
  • Retirer le tissu du sachet, et le placer sur la zone de la vessie
  • Envelopper d'une écharpe ou d'un long morceau en laine ou en soie
  • Laisser agir l'enveloppement pendant 15 à 20 minutes, enlever ensuite uniquement le petit tissu de transfert et laisser agir d'autres 15 à 20 minutes

Veuillez simultanément garder vos pieds au chaud.

Rester toujours bien au chaud

Les conseils donnés ici de manière générale ne permettent pas d'effectuer un auto-diagnostic ou un traitement médical. Ils ne remplacent en aucun cas une visite médicale.

Cela pourrait vous intéresser