WALA Arzneimittel
  • Magazine

Magazine et actualité

Médecine anthroposophique, Santé des enfants

Dents qui bougent et écoliers

Il y a des dents de lait qui bougent, des dents qui manquent et par endroits, les nouvelles dents sont déjà en partie visibles. La période turbulente entre les dents de lait et la dentition permanente peut représenter un défi émotionnel pour les enfants et parents. Nous expliquons les interactions et donnons des conseils pratiques, pour que vous puissiez passer la période de dentition en famille plus facilement  !

Quand les dents bougent et les émotions prennent leur envol

« Quand la première dent de mon fils Jacques a commencé à bouger lorsqu’il avait six ans et demi, j’ai constaté qu’il vacillait constamment entre euphorie et abattement. Parfois, il était hardi, audacieux et provocateur, alors qu’un moment après, une légère réprimande le touchait au point de s’effondrer en pleurant. »1 La plupart des parents pourront comprendre ce que raconte cette maman. Ils ont vécu des situations pareilles avec leurs enfants. La période des dents de lait qui bougent est également une période des sautes d’humeur. L’enfant joueur devient un écolier. Une nouvelle phase de la vie s’annonce. Cela peut être très contraignant, pour toutes les parties prenantes. Le physique de la progéniture s’allonge. L’aspect de rondeur, de douceur s’éloigne. De même, des changements fondamentaux ont lieu au niveau mental.

La dentition permanente et la maturité scolaire

Il existe un rapport étroit entre l’évolution individuelle des dents d’un enfant et son processus d'épanouissement mental. Chez certains enfants, la période de dentition s’étend sur plusieurs années. D’autres ont un développement accéléré et s’acquittent en quelques semaines de cette tâche. La première dentition des humains est composée de 20 dents de lait homogènes. Si à l’âge de cinq ou six ans les grandes molaires s’annoncent, c’est une nouvelle phase de vie qui commence. La dentition est une période d’individualisation extrême : La forme et la position des dents permanentes diffèrent d’une personne à l’autre. La durée et le processus de la dentition personnelle indiquent la nature du caractère qui va se former. De même, l'aspect des dents permet de conclure à la nature individuelle d’une personne. Développement physique et développement mental vont de pair.

Conseil bibliographique pour les parents d’enfants en période de dentition

Au plus tard quand la première dent commence à bouger, le futur écolier demande beaucoup de compréhension et d’attention - la famille est mise à rude épreuve. Ceux qui souhaitent soutenir ce processus trouveront des connaissances expertes dans l'œuvre de référence « Wackeln die Zähne – wackelt die Seele ».1 La pédagogue d’orientation Waldorf Monika Kiel-Hinrichsen et la dentiste Renate Kviske offrent aux parents à la recherche d’une aide concrète des conseils éducatifs, instructions de jeux et astuces pratiques. Il convient de souligner que tous les enfants sont différents et que, de ce fait, il n'existe pas de règles générales pour la gestion de la progéniture agitée et sa dentition. Fidèles aux principes de la médecine anthroposophique, les auteures considèrent chaque individu comme une unité composée de corps, âme et esprit, qui doit s'affirmer dans une situation de vie tout à fait personnelle. Dans ce contexte, il est clair quelle importance aura la perception individuelle, et si nécessaire, les soins médicaux (et dentaires) pour l’enfant.

Nous aimerions partager quelques suggestions d’ordre général. À vous de sélectionner ce qui s’applique à votre situation et votre enfant.

  1. La sérénité. Préparez-vous mentalement à la période de la dentition. Réagissez le plus calmement possible aux crises émotionnelles, sautes d’humeur, mauvais comportements et la fréquente paresse de votre enfant. Soyez attentifs aux besoins de votre enfant et proposez des activités de loisirs individuelles, comme la peinture ou la musique pour soulager le déséquilibre émotionnel.

  2. Suffisamment de liberté de mouvement. Dès que les écoliers élargissent leur rayon d'action et d'expériences, dès que le sentiment d’indépendance se développe, le besoin de mouvement s’accroît normalement. Assurez-vous que votre enfant puisse se dépenser régulièrement. Vous pourriez par exemple l’inscrire à une société sportive, faire des tours à vélo en famille ou participer à un groupe de danse.

  3. Comprendre les craintes et douleurs. La période de la dentition n'est pas linéaire. Parfois, votre enfant aura besoin de courir, parfois il ne voudra que se coucher. Il peut demander de l’attention physique ou alors se démarquer. La transition de l’enfant en bas âge à l’écolier peut provoquer des craintes. Un rituel fixe le soir, une veilleuse et une bouillotte pour le mal de ventre permettent de répondre délicatement à ces sentiments, sans les dramatiser inutilement.

  4. Une petite souris ou un coffre au trésor. D’une part, commencer une nouvelle phase de vie et perdre les dents de lait est excitant. Mais les terres inconnues peuvent aussi désécuriser l’enfant. Si votre enfant a de la peine à rendre une partie de lui-même sous forme d’une dent qui bouge, la petite souris pourra éventuellement apporter une solution : Avec votre enfant, placez la dent de lait tombée sous l’oreiller à l'heure de se coucher. Au réveil, l’enfant constate que la petite souris a remplacé la dent par une petite surprise. Si votre enfant est plutôt collectionneur et ne veut pas se séparer de ses dents, vous pourriez proposer un coffre au trésor. Votre enfant peut alors collectionner ses dents et les garder sur de la ouate ou un joli tissu.

1Kiel-Hinrichsen, Monika, und Kviske, Renate: Wackeln die Zähne – wackelt die Seele. Der Zahnwechsel. Ein Handbuch für Eltern und Erziehende. Verlag Freies Geistesleben & Urachhaus GmbH. Stuttgart: 2019, S. 11.

2Kiel-Hinrichsen, Monika, und Kviske, Renate: Wackeln die Zähne – wackelt die Seele. Der Zahnwechsel. Ein Handbuch für Eltern und Erziehende. Verlag Freies Geistesleben & Urachhaus GmbH. Stuttgart: 2019.

3Kiel-Hinrichsen, Monika, und Kviske, Renate: Wackeln die Zähne – wackelt die Seele. Der Zahnwechsel. Ein Handbuch für Eltern und Erziehende. Verlag Freies Geistesleben & Urachhaus GmbH. Stuttgart: 2019, S. 36.