WALA Arzneimittel
  • Magazine

Magazine et actualité

Santé digestive

Santé digestive : la renforcer plutôt qu’y renoncer

Selon un sondage représentatif mené par le bureau d’étude de marché Ears and Eyes, et mandaté par le magazine Spiegel Online, environ 23 pourcent des personnes souffrent d'une intolérance alimentaire. Cependant, un cinquième seulement a sollicité un diagnostic médical à ce sujet. La société d’étude de la consommation (GfK) de Nuremberg a par ailleurs constaté une évolution bien particulière : quatre consommateurs de produits laitiers sans lactose sur cinq affirment ne pas souffrir positivement d’une intolérance au lactose. D’où vient ce paradoxe ?

Un équilibre naturel

Nombreux sont ceux qui disent souffrir d'un inconfort corporel subjectif au niveau de la digestion. S’il doit être pris au sérieux, cet inconfort ne doit pas conduire au renoncement complet à un aliment. Une alimentation saine et responsable suffit souvent à rétablir l’équilibre du système digestif. Le recours à des aliments naturels plutôt qu’industriels, complets et issus de l’agriculture biologique ou biodynamique, ainsi que l’abandon des sucres industriels, comptent parmi les mesures visant à favoriser une flore intestinale saine. Les plats préparés peuvent également être évités : les arômes et conservateurs qu'ils contiennent souvent tendent à surcharger notre système digestif sensible. Pour autant que le quotidien le permette, il est par ailleurs recommandé de prendre des repas sains et calmes.

Saveur : besoin de l’amer

Les éléments amers favorisent une bonne digestion. La roquette, l’artichaut ou le brocoli, par exemple, stimulent le métabolisme. Grâce aux excellentes propriétés des substances amères, le médicament WALA Élixir amer contribue à harmoniser naturellement les processus digestifs. La composition finement ajustée de racines de gentiane jaune, d’absinthe et de pissenlit favorise la digestion et le métabolisme, renforce l’action du foie et décontracte les organes digestifs. La gentiane jaune compte, du reste, parmi les produits les plus amers de la nature, et cela se sent. Quelques granules suffisent à diffuser une légère amertume sur la langue.

Pesto d’égopode aux épices de Elisabeth Menzel

Le cauchemar de tous les jardiniers : une fois l’égopode répandu, pas facile de s’en débarrasser. Ses pousses souterraines se multiplie à grande vitesse et quelques restes de racines oubliés au désherbage suffisent à une nouvelle prolifération. S’il est difficile de le combattre, le manger reste la solution la plus satisfaisante. Appartenant à la famille des ombellifères, l’égopode podagraire (aegopodium podagraria) n’est pas facile à distinguer des espèces voisines, parfois toxiques. Il est recommandé de l’utiliser uniquement en cas d’identification certaine.1

Avec un goût ressemblant à la carotte et au persil, il est riche en potassium, magnésium, calcium, manganèse, zinc et cuivre, ainsi qu’en vitamine A et C. Ramassable presque toute l’année, il est le meilleur au printemps, lorsque ses jeunes feuilles sont encore claires et luisantes.

Vous pouvez participer à des randonnées thématiques sur les herbes sauvages dans votre région et lire la littérature spécialisée, comme l’ouvrage suivant, par exemple : Steffen Guido Fleischhauer, Jürgen Guthmann, Roland Spiegelberger. Plantes sauvages comestibles Ulmer 2012 (ISBN 978-2-84138-524-9)

Ingrédients pour 2 à 4 personnes

2 poignées de d’égopode (ou de persil plat)
1 gousse d'ail
4 c. à s. de pistaches décortiquées (ou pignons de pin grillés)
1 c. à c. de zeste de citron bio
4 c. à s. d’huile d’olive pressée à froid
Sel
Sirop d’agave
Poivre blanc
Selon les goûts : un peu de parmesan

Préparation

Rincer l’égopode et l’égoutter. Trier et écarter les tiges dures. Éplucher l’ail et le hacher. Mélanger tous les ingrédients, excepté les épices, et les réduire en purée dans un robot à lame en S ou à l’aide d'un mixeur plongeant. Assaisonner de sel et de poivre blanc, et asperger un peu de sirop d'agave. Si vous préférez votre pesto bien liquide, ajouter un peu de bouillon de légumes à la cuillère à soupe. Recouvert d’un peu d’huile, le pesto peut être conservé quelques jours au réfrigérateur.

Le pesto d’égopode sera délicieux sur des asperges ou des pommes de terre nouvelles, mais également sur du pain, des légumes vapeur ou des pâtes.

À propos d’Elisabeth Menzel

Elisabeth Menzel est attachée de presse chez WALA Allemagne, pour le segment des médicaments. Dans son temps libre, elle aime récolter et préparer des herbes sauvages comestibles. Elle a acquis sa vaste connaissance sur les herbes vitaminées au cours d’un formation intensive d’expertise en herbes sauvages, à l’école sciences naturelles de Baden-Baden Elle est également conseillère spécialisée en alimentation vivante.